vendredi 11 juillet 2008

Le coiffeur de l'Ourcq


Je pense que les jours sont comptés pour les girafes de Mosko & associés, qui ornaient joliment et depuis de nombreuses années la façade de cet ancien coiffeur rue de l'Ourcq. Depuis quelques jours, elles sont sous respiration artificielle...
Et c'est encore une boutique comme je les aime qui fout l'camp pour laisser place à un rez-de-chaussée sans âme, avec grilles, barreaux ou rideau de fer, au choix !

1 commentaire:

Roswitha a dit…

Je partage avec toi ton point de vue sur l'aménagement des quartiers de paris et je ressens aussi de la tristesse de voir partir cette boutique bien familièrere grâce à la peinture des Mosko et associés. Bien contente de l'avoir fait découvrir in extremis à Sylvia et Virginie samedi dernier !